Les Gogos (5)

Gogo

gogo5
Quand on est entré dans le monde du handicap, on est automatiquement exclu du monde normal. Mais on est un membre à part entière d’un club très fermé de gens qui se comprennent et qui partagent le même quotidien. J’imagine que c’est la même chose pour les divorcés (tiens j’y suis aussi), les cancéreux, les chômeurs, les veufs, bref de tous ceux qui ont un problème, quoi. Mais les cancéreux ne peuvent pas vraiment parler aux veufs, et les parents d’enfants handicapés n’ont pas grand-chose à voir avec les chômeurs. Nous avons besoin de partager la même expérience pour rire et pleurer ensemble, c’est comme ça. Il y a ce petit quelque chose qui nous relie à vie, qui nous rend copains de cellule. Ou pas. J’ai aussi connu des parents d’enfants handicapés cons, des gens qui pensent rendre leur enfant moins handicapé en ignorant la réalité et en méprisant nos problématiques communes. Mais on rigole bien avec ceux qui sont cools. On se raconte des trucs pas politiquement corrects du tout, on compare nos pires moments et on s’échange nos bons tuyaux.

Partagez mon travail !

Recevez mes nouveaux articles dans votre boite aux lettres !

Une réflexion sur “Les Gogos (5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *