le coweurking

Boulot

Salut, c’est Pauline, des Toufaits. Zozo n’est pas au bureau aujourd’hui mais moi j’y suis parce que je suis malade et que je ne peux pas aller à l’école. Je lui ai piqué sa place et je vais écrire un article sur son blog (hé hé). Papa et Zozo travaillent dans le même bureau, enfin c’est pas un bureau c’est un coweurking, une sorte de grande boutique où plein de gens travaillent en même temps mais pas ensemble (c’est pour ça qu’ils sont amis aussi).

Papa et Zozo aiment beaucoup leur coweurking, ils se sont rencontrés là-bas. Donc, en coweurking, tu choppes encore mieux que sur les sites, ils disent. Zozo dit aussi que si elle devait travailler à la maison elle parlerait toute seule et resterait en pyjama toute la journée, (berk). Le coweurking oblige les travailleurs indépendants à garder de l’hygiène, à sortir de chez eux et à mettre des vêtements propres (enfin, normalement)..

Tous les gens du coweurking te disent ce qu’ils pensent de ton travail, alors c’est pratique, ça t’évite d’envoyer des trucs moches à ton client. Ils font des débats tout le temps, ils discutent de l’actualité et des nouveautés technologiques. Y’a des jeunes qui apprennent des trucs aux vieux (et l’inverse aussi, parfois).

Moi j’y vais le mercredi après-midi, le vendredi après-midi et quand j’ai des trous dans mon emploi du temps. J’aime bien les copains de travail de papa et Zozo : Il y a Céline qui est testeuse d’hôtels, Nicolas qui fait du graphimse (vous les connaissez déjà, ils étaient aussi dans le bureau d’avant). Il y a Claire qui parle anglais au téléphone tout la journée, sa copine Julie qui est instagrameuse et Thomas qui fait des dessins animés en parlant tout bas. Greg, c’est le chef ; On croit qu’il travaille mais en fait il écoute juste tout ce qu’on dit. Kevin, il habite ici et il joue aux jeux vidéo en parlant tout seul mais il est très sympa. Y’a aussi un mec qui s’appelle Stéphane et qui vient une fois par mois. Papa est dans une petite maison de l’autre côté de la cour où on fait les barbecues pour les clients. C’est super chouette comme endroit, mais les plantes qui font la décoration elles sont quand mêmes souvent mortes parce qu’il n’y a que Zozo qui pense à les arroser, (c’est triste.)

 

 

Dans le coweurking, il y a un grand sous-sol : c’est le dortoir. On le range un peu quand y’a des clients qui viennent pour faire des réunions dedans. Il y a aussi une super cuisine avec QUATRE micro-ondes pour que tout le monde puisse faire réchauffer sa barquette de nourriture en même temps. Il y a un lave-vaisselle qui s’appelle Emmanuel parce qu’il est souvent en marche et dans le frigidaire, il y a plein de trucs dégoûtants.

illustration frigo bureau

Quand je viens, je joue aux Playmobils avec les autres enfants du mercredi, et même si on n’a pas du tout le même âge, on rigole bien. Mais ça énerve les parents qui nous disent chut tout le temps alors ils finissent par nous faire descendre dans le dortoir pour regarder des films sur les tablettes. C’est trop bien ! Il est vraiment trop stylé le coweurking de papa et zozo, c’est le luxe et la modernité. Et pour la sécurité, y’a même un Virgile.

illustration Virgile

 

Partagez mon travail !

Recevez mes nouveaux articles dans votre boite aux lettres !

5 réflexions sur “le coweurking

  1. Fantastique. Trop bien. Super cool. Drôle avec un grand D, un grand O et deux grands L.
    Pour un peu je quitterais ma sécurité-de-l’emploi-de-cadre-sup pour contribuer à l’élevage de sauces soja.
    Toujours au top, Zoé !

  2. Zoé,
    Quand publies-tu tes œuvres?
    C’est génial, et puis l’avantage de la guerre éternelle contre la bêtise humaine, fait qu’on ne peut pas s’enkyster dans l’autosatisfaction de l’ancien combattant.
    Bises
    EF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *