L’heure c’est pas l’heure

Métro

Dans la vie, il y a les gens ponctuels et les autres. Le problème, c’est que vous faites tous partie des autres. Et moi, je suis la seule andouille à être toujours à l’heure partout. Y’en a marre, je vous le dis. On sait bien que personne ne veut arriver le premier pour attendre seul comme un con, et qu’arriver en retard donne de l’importance (on vous désire, enfin).

Mais enfin, vous le savez pourtant, que MOI je serai là la première !

Vous partez de chez vous à l’heure précise où vous devriez être arrivé. Je le sais.

Ou vous dites que vous avez tourné 20 minutes pour trouver une place. IL FAUT TOUJOURS 20 MINUTES POUR TROUVER UNE PLACE. Alors partez 20 minutes plus tôt, merde.

J’ai essayé de vous mentir (je dis 20h à tout le monde et je réserve un restau pour 21h) mais ça ne marche pas : la moitié des potes arrive comme d’habitude à 21h, l’autre moitié arrive à la fausse heure (20h) et ils ne sont pas très contents, pour une fois qu’ils étaient à l’heure … pas de bol.

Au boulot, quand je dis que je livre mes dessins lundi, je livre mes dessins lundi. Et le client est tout étonné. Limite méfiant. Il m’avait dit lundi parce qu’il pensait que je les livrerai jeudi. Et là, il n’est pas prêt, il se dit zut, je ne suis pas prêt qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui faire faire entre lundi et jeudi (il avait prévu de me relancer, de m’engueuler et de me harceler).

Il me demande des modifs. Il a eu 4 jours de plus pour y réfléchir, à ces dessins, et finalement il s’est dit que ça serait pas mal si on changeait tout.

Quand j’arrive à un diner, mes potes sont sous la douche. Et pourtant il est 21h. Alors je les aide à préparer le dîner pendant qu’ils couchent les enfants et mettent le gigot au four (ou l’inverse, dans la bataille). Comment font les autres invités pour éviter ce moment de gêne ? Comment ont-ils su que « venez à 20h30 » ça voulait dire « ne venez PAS AVANT 21h15 » ?

ponctuelle

Evidement, pas la peine de vous raconter que quand c’est moi qui reçois, je suis prête à 20h00, les bougies allumées, la table impeccable et les toasts en train de boire leur propre tarama. J’ai encore oublié de regarder l’heure et je vais devoir faire du candy crush pendant un bail avant que les invités arrivent.

C’est moi qui fais la queue en attendant que les autres arrivent. C’est moi qui choppe une table pour douze (seule) et qui la garde en attendant que les autres arrivent. C’est moi qui dis que oui cette place est prise (145 fois) alors que la séance commence dans 10 secondes et que ma copine n’est toujours pas arrivée.

Et le pire, c’est que je ne vous ai pas dit toute la vérité. La plupart du temps, je ne suis pas à l’heure, je suis … en avance.

 

 

Partagez mon travail !

Recevez mes nouveaux articles dans votre boite aux lettres !

12 réflexions sur “L’heure c’est pas l’heure

  1. Ca, c’est encore du pur parisianisme….Ma fille, parisienne d’adoption, se paie le luxe de se comporter de cette façon : tu dis « soyez là pour 13 heures » , elle arrive à 14 heures avec une bonne excuse : « oh, on est en retard ? Tu n’avais pas confirmé l’heure ! Pas grave, nous, d’habitude on ne mange pas le dimanche à midi, on brunche !!!!!
    Ah, oui, tu brunches !? Mais en province, on ne brunche guère, le dimanche à midi, surtout quand on est parents, grands parents (!), on mange !

    Et l’on se sent alors complètement à la ramasse, d’un autre siècle. Pauvres cons de provinciaux sommes nous ! (pense-t-elle).

    Seulement on n’aime pas ça, être traité, sans le dire franchement, de provincial, complètement débranché, qui ne comprend pas ce qu’est le parisianisme et pire, le fait bien sentir, malgré tout. Nous, nous sommes de Tours, avec nos us et coutumes, notre art de vivre, notre élégance, notre politesse de roi, celle d’être à l’heure et de faire les choses dans la tradition. Pas celle du bobo parisien, arriviste, soi disant culturé (cultivé), qui se fiche de tout, qui se fait un folklore à lui tout seul en étant un être à part, qui se fait remarquer au milieu des foules laborieuses. Une sorte de personne décadente et fière de son statut, de son allure, de son importance ! Quel leurre !

    Je n’aime pas les parisiens, les parigots, comme disait mon père et c’était en 1950 ! Que dirait-il aujourd’hui : je crois qu’ils le feraient tout simplement rire tellement ils sont grotesques et suffisants ! (pas tous, mais presque !).

    Ainsi va la France, toute en décadence…………..

  2. Zoé, je me prosterne à tes pieds en te demandant de bien vouloir pardonner (au moins une fois ?) la retardataire chronique que je suis… Toujours, je t’aurais fait patienter sous la pluie, sous la grêle ou le cagnard mais je te jure, je fais comme ça avec tout le monde, c’est vrai : ma pauvre mère, suant, jurant, crachant a même dû m’attendre plus de trois semaines à la naissance et ensuite rien à faire, …j’ai jamais changé … Tu me pardonnes, dis ? S’il te plait ? Promis, la prochaine fois peut-être j’y arriverai, …à être un peu plus comme toi… mon phare dans la nuit, que dis-je, dans les ténèbres où j’erre et qui me font perdre tout ce temps !
    J’y arriverai un jour, j’en suis sûre, simplement je ne sais pas quand !

  3. Je me retrouve tellement dans ce que tu écris.
    Je n’arrive pas à ne pas être à l’heure mais je n’arrive pas à ne pas engueuler les gens en retard alors que je si contente de les voir !!
    La solution ???

  4. Zoé,
    Bravo, tu vas remettre le pays debout, par tes verités…..continue….ça fait du bien de te lire ; et puis je suis d’accord avec toi – l’heure C l’heure !
    Bons baisers
    Sabine

  5. Et pourtant on vit tous, et on arrive tous à se comprendre alors comprenne qui pourra comprendre afin que vous compreniez pour la prochaine fois !!!

  6. Alors là, je m’insurge:à notre dernier rendez-vous nous sommes arrivées ex-aequo ! Oui, madame, parfaitement ! Mais je te comprends toujours, chère Zoé, d’autant que ton emploi du temps est sportif. Comme je suis assez forte en conseils, je me permets de t’en offrir deux en exclusivité mondiale:
    – Tout d’abord, ne donne pas une heure ronde. Si tu proposes un rendez-vous à 16h42, ou 10h07 on voit que la minute précise compte pour toi et tes amis prêteront attention à cet horaire insolite.
    – Enfin, comme ton temps est archi-précieux et qu’il est hors de question d’en perdre une seconde, avoir toujours dans son sac une partie des choses à faire :
    un filet de patates à éplucher et un économe, deux paires de chaussures à cirer, la brosse et le chiffon, les pantalons dont il faut faire l’ourlet, le bouton de chemise à raccommoder ..
    Et le tour est joué, on a été un peu ridicule sur le trottoir mais le retard n’est pas pénalisant !

    1. Merci Marie pour tes bonnes idées ! A défaut de repriser les chaussettes, j’en suis au niveau 128654 de Candy Crush saga. Mais je prends bonne note de tes suggestions.

  7. Merci Zoé pur ce mot d’exactitude qui m’en rappelle un, à la maison, qui équilibre face à mon retard chronique : comment gérer trois choses en même temps sans avoir un don d’ubiquité de présence, et donc réussir à être à l’heure à trois endroits/RV dont les horaires se suivent à 5mn prêt ? Je n’ai pas trouvé de solution encore, et j’en ai un à la maison, patient, qui s’énerve et se rouvre son bouquin au moment de partir, alors qu’on allait être presque en avance… je suis preneuse de bons trucs ! bon dessin à toi…

  8. Excellent! Je vis avec une espèce de phénomène extrême du retard chronique alors que je suis moi même très à cheval sur les horaires. Combien de fois avons nous été au cinéma juste pour en visiter le hall d’entrée et repartir chez nous puisque la séance était commencée depuis 30mn? Combien de fois sommes nous arrivé à des « apéro dînatoires » et qu’il ne restait plus sur le buffet que la quiche et la bouteille de vin que nous avions nous même apporté? Combien de fois ai-je entendu ma chérie me répondre au téléphone: « Je suis sur la route, j’arrive », alors qu’elle était encore dans sa salle de bain à se sécher les cheveux? Combien de fois m’a-t-elle dit: »De toute façon, la première partie de ce concert, ça va encore être un groupe qu’on ne connait pas et qui va nous faire un truc nul, pas la peine d’arriver au début »? Moi aussi, j’ai tenté de ruser en avançant les horaires des rendez-vous, de modifier l’heure de sa montre, en prétextant la présence d’une manifestation sur notre chemin… Rien n’y fait. La seule solution que j’ai trouvé pour ne pas arriver en retard à cause d’elle, c’est de ne pas l’accompagner. Radical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *