Fuck you

Métro

fuck-youCapture d’écran 2015-11-18 à 11.45.22

Partagez mon travail !

Recevez mes nouveaux articles dans votre boite aux lettres !

Une réflexion sur “Fuck you

  1. Un sentiment assez commun avec toi hélas… en janvier, j’apprends que Cabu, un ancien élève, exemple pour beaucoup,
    de la même école d’Art que moi, que j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois, est mort au bureau, à Charlie hebdo avec une brochette d’illustres compères. J’apprends que la dernière cache des terroristes était juste à quelques rues de chez moi, et la veille du drame de Montrouge, j’apprends qu’un joggeur vient de se faire prendre pour cible sur la coulée verte à quelques enjambées de chez moi. Le jeudi 8 janvier, à midi, j’ai rendez-vous dans un bistro du centre ville de Montrouge, à quelques mètres de l’assassinat de l’agent municipal 2 ou 3 heures plus tôt. Le même jour, dans l’après midi, j’apprends que la voiture du tueur fou est retrouvé à 1 station de RER de chez moi, et le lendemain, je vois comme tout le monde à la TV que le cinglé est retranché à la porte de Vincennes avec des otages, endroit que je fréquente souvent pour me rendre à des réunions de motards sur le parvis du château… Évidemment, je n’oublie pas ce vendredi 13 Novembre que nous avons vécu ensemble, retranchés sagement derrière ce dérisoire rideau de fer d’un petit bistro parisien, entre amis, un verre de rouge à la main. Nous avons l’impression qu’ils sont tout autour de nous en permanence, et nous avons raison de se le dire. Restons vigilant et unis. Bravo pour ton article 😉 Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *