Encore eux !

Métro

Je vous ai déjà parlé de quelques specimen de relous de la vie courante, je vais aujourd’hui détailler quelques cas de professionnels relous que leur métier embête  sûrement, ou qui n’ont pas envie de travailler ou qui nous prennent juste pour des imbéciles.

Le coiffeur mal luné qui vient de se faire plaquer par son mec : il va devoir encore déménager, les tarifs de la salle de sport ont augmenté et il n’a plus d’Inoa Royal Abricot parce que l’autre tache de Jean-Mi a oublié d’en commander. Tout ceci le saoule, alors ni vu ni connu il te fait un Diacolor Richesse Soleil à la place, te fourgue un soin à 15 boules sans te demander ton avis et te massacre le cuir chevelu en guise de massage. Et comme il en a gros sur la patate il se met à raconter sa coloscopie qui a mal tourné, le rendant malheureusement incontinent. L’autre jour oh là là le RER était en retard, il a couru couru couru mais non, trop tard, paf, tout dans la culotte. Tout ce stress lui a déclenché un psoriasis géant qu’il a heureusement vaincu grâce à un thérapeute génial qu’il me recommande vivement.

Le médecin pressé qui nous prend avec 25 minutes de retard (mais personne ne miaule parce qu’il est DOCTEUR). Il n’en a rien de rien à foutre de nos histoires de santé (un peu comme nous avec le coiffeur, quoi). Cinq minutes que vous tenez le crachoir à lui raconter où vous avez mal. Il n’écoute pas, il sait très bien ce que vous avez, on est en pleine épidémie de grippe et il n’y a pas grand-chose à faire. Il va vous pondre une ordonnance avec « Doliprane » (écrit avec les pieds) dessus pour justifier le prix de la consultation et ensuite, il va fixer le papier peint derrière vous, les yeux dans le vague en attendant que vous compreniez le message (« sors »). La dernière fois que j’ai vu un médecin, c’était pour refaire des examens qu’il avait perdus. Ou plutôt intervertis avec une autre patiente. Enfin bref il ne sait pas bien (hééé oh pourquoi je l’agresse comme ça ? Il s’en est aperçu c’est déjà ça, je devrais le remercier). Les DEUX dernières fois où j’ai tenté d’emmener Rose chez l’ophtalmo, (deux différentes ophtalmo) il y avait au moins 5 personnes avant nous dans la salle d’attente alors qu’on était très ponctuelles (l’heure c’est l’heure). Et on est parties sans voir le médecin, les deux fois.

Le notaire / le banquier / l’avocat / l’assureur qui ne décroche jamais et qui ne rappelle jamais. (sauf toi, Papounet). Ils s’en tamponnent le coquillard de ton divorce, de ton prêt, de ton acquisition, de ton prêt pour ton acquisition. Ils ont complètement oublié que leurs clients sont en train de vivre des choses sensibles et qu’on est tous obligés de passer par eux pour les étapes importantes de notre misérable existence. Mais ils finissent toujours par devoir nous parler (ou même nous voir) pour être payés. (Les pires, les insaisissables, ce sont les fourbes planqués dans l’ombre dont on ne connait même pas le nom : les experts, le service technique, les mecs de la MDPH.)

Le restaurateur de bled paumé avec enseigne à jeu de mots atroce (et apostrophe obligatoire genre Menth’Olé, spécialités espagnoles) qui se prend pour un étoilé ; La déco, faite par madame, nous ramène aux heures sombres des téléfilms des années 80. Elle va ESSAYER de nous trouver une table dans cette grande salle vide où TOUT est réservé. (Je vous rassure, elle trouve). On se fait refiler une micro-assiette prétentieuse de bouffe standard avec des zigouigouis de vinaigre balsamique sur le bord ce qui, apparemment, lui donne le droit de rajouter un zéro à l’addition. Sans oublier le tristement célèbre « Ah non désolée messieurs-dames, nous n’avons pas de menu enfant ». Nous, on en a quatre, des enfants.

L’esthéticienne (= épilateuse) qui demande si on fait des gommages régulièrement parce que bon y’a quand même beaucoup de poils sous la peau, là ; Et pour l’hydratation, on utilise quoi ? On connait les produits de la marque ? On a déjà essayé ? Ensuite, elle « oublie » de faire les genoux, elle nous laisse nous retourner et ne met de la crème hydratante que sur un seul coté des jambes, tout en discutant d’une cabine à l’autre des horaires de pause avec sa collègue.

Le livreur. Celui du créneau 8h30 – 13h qui te fait perdre une demi-journée à l’attendre, qui arrive à 14h en ayant coché la case « livré » à 12h45 sur l’interface de suivi de livraison. Et qui ne descend pas les colis à la cave parce qu’il n’est pas payé pour ça (oui je mets mes colis à la cave, ce sont soit des paquets de 100 couches pour ado gogo, soit des bouteilles de vin). Ou celui qui met ton colis dans la boite « courrier volumineux » dont tu n’as pas la clé. Ou qui dépose discrétos un avis de passage alors que t’étais là. Ou qui te livre un colis pour ton voisin, qui, lui, n’est pas là.

Le téléconseiller BouyguesSRFFree qui demande au début de la conversation s’il peut t’appeler par ton prénom (pfff) et qui se présente alors qu’on sait très bien ce qu’il va dire (enchanté Zoé je me présente à mon tour je suis Sdgoehe Ljdhsir et je vais m’occuper de votre demande aujourd’hui, au nom de BouyguesSRFFree je te souhaite le bonjour et la bienvenue) Il voudrait ensuite savoir si ta box est bien raccordée au secteur, tout d’abord. Quand la conversation se termine (mal) il pense que tu es débile (alors que c’est lui).

Changez de métiers, les mecs.

 

Partagez mon travail !

Recevez mes nouveaux articles dans votre boite aux lettres !

10 réflexions sur “Encore eux !

  1. Bonjour et bonne année !
    C’est tellement vrai, avec une mention particulièrement pour l’épilateuse (dépoileuse en ce qui me concerne), je suis devenue la reine de l’hydratation et du gommage sans toute la satisfaite car j’ai toujours tellement de poils rebelles sous la peau.
    Et également, les planqués de la MDPH !
    Merci pour tous ces billets que j’adore.
    Au plaisir de vous lire.
    Lily

  2. Le banquier qui te promet un taux à 1.40% pour ton prêt immobilier mais d’abord il faut que tu quittes ton ancienne banque et que tu viennes chez lui.
    Puis quand tu es chez lui, il t’a oublié et il faut l’appeler 15 fois en 2 mois ou te dit que le siège n’a pas accepté ce taux mais seulement 1.80% avec € 1.000 de frais de dossier. Vive la France!!

  3. Le coiffeur… pas mal ! Pauvre mec, quand même ! Le médecin, et le serment d’Hippocrate, alors ! La dépoileuse, rien dans le ciboulot…. Les gars de Sfr & co et leurs terrains stériles…. les notaires, j’en connais des bons, les avocats des allumeurs de feux….. eh oui, la conscience professionnelle est très mal repartie dans le monde du travail. Bonne journée….. de travail !

  4. Désopilant !!! Il y a un professionnel que tu as passé sous silence…qui est pourtant au sommet dans la hiérarchie des métiers qui rendent cons ou qui dérèglent sérieusement l’ego…le Chef d’Etablissement !!!

  5. Merci pour ces petits miroirs plein d’humour. En fait, ces flashs pourraient aussi nous prendre en flagrant délit…
    Alors qu’un sourire ou une petite attention même dans le boulot peut changer le sens d’une journée…

  6. Excellent !

    Mention spéciale à Maître Jmenbranle avocat à la cour et à Josianne du resto de bled !
    Ma femme (anglaise) appelle l’épilateuse… L’épilatrice…

    Bravo Zoé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *