Les Gogos (8) Poupette prend le train.

Gogo

 

TGV

Rose adore le train, la voiture et tous les moyens de transport en général. Plus ça bouge plus elle est contente.

Elle adore les dos d’âne et les virages un peu serrés, qui la font beaucoup rire en voiture. Son père, son beau-père et son grand-père en profitent généralement pour se mettre à conduire n’importe comment pour lui faire plaisir, ce que je trouve beaucoup moins drôle. En train, et surtout en TGV (ça va plus vite) elle pousse de longs hululements de bonheur. Les autres passagers, généralement réveillés en sursaut, regardent à qui ils ont affaire et ne font aucune remarque.

J’en profite d’ailleurs pour remercier toutes ces personnes anonymes et bienveillantes rencontrées grâce à Rose ces dernières années : quand elle vous a pris par la main ou qu’elle s’est agrippée à votre sac, vous avez toujours été compréhensifs, gentils et même adorables avec elle. Vous m’avez laissé votre place dans le bus spontanément, vous m’avez rapporté des jouets baveux, vous vous êtes laissés mettre le grappin dessus par la Poupette qui voulait se promener. Aucun vieux ronchon, aucune mégère acariâtre parmi vous, tout le monde est toujours tolérant avec nous. Le contrôleur (authentique) de l’illustration, qui n’avait pas remarqué le handicap de Rose (ce qui était plutôt flatteur), m’a fait sourire avec sa remarque. C’est vrai que Rose fait souvent un embouteillage en descendant du train, mais là encore, tout le monde attend patiemment sans rien dire, même les parisiens !

Partagez mon travail !

Recevez mes nouveaux articles dans votre boite aux lettres !

3 réflexions sur “Les Gogos (8) Poupette prend le train.

  1. Dans le train ou dans l’avion, c’est toujours à côté de moi que s’assoit le gamin qui va vomir, celui qui va ouvrir son paquet de chips sur mes genoux, celui qui va chier sur sa mère qui a oublié de prendre une couche de rechange, celui qui veut aller aux chiottes 17 fois, celui qui braille juste pour brailler, celui qui joue avec l’accoudoir central « en haut, en bas, en haut, en bas, en haut… », celui qui a des vers au cul, ne tient pas en place et essuie ses kickers toutes crottées sur mon blouson, celui qui étale ses malabars sur le dossier de mon siège, celui qui joue à Super Mario sur sa tablette avec le son à fond, celui qui me prend par le bras avec ses petites mains pleines de morve pour me demander un kleenex, celui qui me glisse un feutre rouge sans bouchon dans la poche de ma chemise blanche… Aucun n’était gogo me semble-t-il, juste des gosses « normaux ». 😉

  2. Toujours autant d’humour et de sensibilité dans ta façon de raconter les aventures de ta petite Rose. C’est à la fois vivant, drôle et très visuel !
    Continue de nous faire rire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *